¤ Return in Wonderland ¤

Plongez dans le Monde d'Alice aux Pays des Merveilles comme vous ne l'avez jamais vu! {NC-17 ~ Hentai~Yaoi~Yuri}
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si nous allions chez la Reine ? - Etape I : Une invitation pour The Mad Hatter - [PV The Mad Hatter]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tweedledee et Tweedledum
♣ Modo // Correcteurs officiels de Wonderland ♣ Tweedle Twins ♣
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 25
Localisation : Entre le croisement de la maison du Chapelier Fou et celle de la Lièvre de Mars.

Papiers d'identité
Connaissances:

MessageSujet: Et si nous allions chez la Reine ? - Etape I : Une invitation pour The Mad Hatter - [PV The Mad Hatter]   Jeu 21 Avr - 12:14

Messieurs Tweedledee et Tweedledum se promenaient ce matin là à l'orée des bois. Le vent était frais et bousculait de bon matin les quelques tartines beurrées qui voletait parmi les nuages. Tweedledee en prit une au vol et la coupa en deux pour donner l'autre moitié à son frère Tweedledum. Les deux frères mangèrent tranquillement leur petit déjeuner tout en continuant de marcher. N'était-ce pas une bonne idée de manger en marchant?
Cela permettait à nos deux jumeaux de garder la forme tout en se nourrissant.
Et tout en marchant, ils discutaient de choses et d'autres, là plupart du temps de choses complètement folles.

-Tiens pourquoi le ciel est-il bleu, Dee?
-Parce qu'il est jaloux de l'océan et il a voulu lui ressembler!
-Donc, les nuages sont des poissons!
-Parfaitement!
-Tu crois qu'ils sont comestibles?
-Pour sûr, il doivent être délicieux!

- Oh fait Dee!
-Dum!
-Mais pourquoi m'appelles-tu ?
-Parce que tu m'appelles tiens!
-Ah c'est malin, j'ai oublié ce que je voulais te dire.
-Ah c'est idiot.
-C'est de ta faute!
-Non c'est de la tienne!


Une nouvelle dispute venait d'éclater entre nos deux Tweedle.
A la moindre contradiction ou contrariété ces deux-là étaient capables de s'armer jusqu'aux dents pour se battre à la loyale. Casserole contre poêle. Qui allait l'emporter ?
Mais aujourd'hui, les deux jumeaux n'étaient pas près de leur maison donc côté ustensile ils n'étaient pas très équipés.
Tweedledum vexé d'avoir oublié ce qu'il voulait dire, décida de ne pas prendre le chemin vert qui le ramenait chez lui pour poursuivre le bleu à gauche du vert qui était lui à gauche du jaune.
Seul. Enfin, presque seul.
Tweedledee conscient que son frère lui faisait la tête était trop fier pour s'excuser et se contenta de le suivre en silence jusqu'à que sa patience soit à bout.

-Aller, ne sois pas fâché Dum!
-Hmm...
-Si je te rappelle ton idée, me pardonneras-tu ?
-Peut-être, mais seulement si tu t'en rappelles!
-Il me semble que tu voulais me dire qu'une étrange rumeur courait en ce moment.
-Elle ne courait pas, elle volait!
-Ah oui, pardon c'est vrai.
Celle-ci disait qu'une jeune et belle femme venait d'emménager ici au pays des Merveilles.
-Ah oui, une très jolie jeune femme et si nous allions la rencontrer ?
-C'est une excellente idée!
-Mais il y a un soucis.
-On ne sait pas où elle habite.
-Peut-être que Mr le Chapelier le sait ?
-Pourquoi le saurait-il ?
-Parce que le Chapelier sait toujours tout!
-Cela semble évident.
-Et si nous allions lui demander ?


D'un commun accord, nos deux jumeaux main dans la main commencèrent à gambader en direction de la maison du Chapelier. La querelle? Oubliée. Comme l'existence de la tartine beurrée qu'ils avaient fait disparaitre quelques instant plus tôt.
Et comme le hasard au pays des Merveilles fait de bien belles choses, nos deux compagnons se retrouvèrent face à la maison du Chapelier en quelques pas chassés.
La demeure de Monsieur le Chapelier était bien singulière. Aussi singulière que l'était le maitre des lieux. En effet, ne dit-on pas qu'il est fou ?
Depuis la barrière, on pouvait distinguer le grand jardin où était disposée une grande table ornée d'une nappe blanche. Recouverte de nombreuses tasses de thé, elle semblait attendre désespérément des invités. Les jumeaux ne prirent pas la peine d'entrer par la petite barrière, ils l'escaladèrent. L'extrémité de la table leur faisait face.
Eh oui, c'était une bien longue table, une table qui devait bien faire dix mètres de longueur et cinq mètres de largeur.
De l'autre côté, un jeune homme buvait du thé, écoutant avec désespoir sa montre pour voir si elle fonctionnait. Un jeune homme aux cheveux blancs surplombé d'un haut de forme bleu foncé qui tendait à devenir rouge d'un instant à l'autre.
Les jumeaux bien que fous étaient polis de nature, ils s'inclinèrent humblement face à leur hôte et lui offrirent deux sourires pour le prix d'un.
Et d'une même voix, ils s'exclamèrent avec entrain.

-Bien le bonjour Monsieur Chapelier, pouvons-nous se joindre à vous pour le thé ?

_________________

Les Twins ont été temporairement transformés en Pikachu par magie!
Cependant à leur vue, veuillez ne pas leur sauter dessus et les câliner jusqu'à les étouffer!
-Message de leur dresseur~ -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kushina-uzumaki.skyrock.com/
The Mad Hatter
~Une tasse de thé? ~

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 26/02/2011
Localisation : ...Près d'une tasse de thé surement...

Papiers d'identité
Connaissances:

MessageSujet: Re: Et si nous allions chez la Reine ? - Etape I : Une invitation pour The Mad Hatter - [PV The Mad Hatter]   Ven 22 Avr - 11:02

Je ne sais pas si je sais tout (le seul fait de ne pas savoir si je sais tout, dans un sens, prouve que non, mais on s'en fiche, on est fou), mais au moins, je sais faire le thé. Quand on est coincé à l'heure du thé, on apprend. Ce n'est pas donné à tout le monde du faire du bon thé vous savez, beaucoup pense qu'il suffit de mettre un peu d'herbe dans de l'eau chaude et vous voici avec un thé de qualité. Foutaise. Le thé, c'est comme tout, ça s'apprend. Moins bien que les bonnes manières remarquez. D'ailleurs, aujourd'hui j'ai envie d'un thé noir. Pas que je sois d'humeur maussade, mais le thé noir reste un de mes préférés.

Piquant du nez une énième fois, je m'éveillai dans un sursaut, reprenant conscience de l'endroit où je me trouvais : Sur une chaise, une tasse à la main, ma main engourdie pour être resté dans la même position pendant trop longtemps. Je suis dans mon jardin soit-dit en passant. Oh mon dieu, quelle horreur ! Ma tasse est vide.
Pris d'une soudaine panique, je cherche dans les multiples théières si l'une d'elle possède le thé que je veux. Je veux du noir, comme dit plus haut. Non, celle-là c'est du thé blanc. Je la jette. Celle-là du thé de Rose. Inutile. Pas de thé à la cannelle pour moi. Jetons là. Non, le vert c'était hier. Hop, à la trappe, A quatre pattes sur ma table de thé, je cherche frénétiquement le thé qu'il me faut sous le bruit incessant de la vaisselle se cassant sur la pille grandissante. Je cherche si bien et tant bien que mal, que très vite une grande pile de théière cassée se fait non loin de mon ancienne place. Qu'importe, dix de perdue, une à retrouver.
D'ailleurs j'ai enfin la bonne théière en main, celle qui contient du thé noir. Content de moi, je remplie prestement la tasse posée sur mon chapeau (la casser elle aussi aurait été fort regrettable), avant de sourire de nouveau, comme apaisé de savoir le thé en main (oui, je la laisse pas sur mon chapeau non plus, je suis fou, pas idiot). Satisfait, je me mets debout et retourne à ma place, attrapant la sucrière au passage, marchant sur ma table (dont maintenant toute une partie est vide) aussi tranquillement qu'on se balade sur une route, après tout c'est la mienne, si me viens l'envie de me balader dessus, qui viendra me couper la tête ?

Est-ce que j'attends de la visite aujourd'hui ? Non, je ne crois pas, si on exclut le lièvre et le petit Loir, il n'y a personne qui doit venir. Quel dommage, j'ai un bon thé, mais, personne avec qui le partager. Vous ai-je déjà dis que je détestais boire seul? Surement... Pourtant, c'est en silence que je le fais, sans personne avec qui parler. Peut-être que le lièvre arrivera en avance aujourd'hui ? Cette idée me réjouit légèrement, mais pour cela, encore faudrait-il qu'il y ait du temps... Du temps... D'ailleurs, ou en est sa course ? Avec un espoir presque disparu, je sors ma montre à gousset de ma poche, pour l'examiner et remarquer une énième fois qu'il ne sort d'elle ni tic-tac incessant, ni cliquetis d'un quelconque rouage. Il a la rancune tenace ce temps... Tant pis. Soupirant en prenant une énième gorgée de thé, je la range dans ma poche, regardant ma tasse comme si quelque chose allait apparaitre au fond de mon thé noir. Un canard peut-être? Ce serait amusant, et ça ferait du monde.
Deux voix. Deux voix que je connaissais virent interrompe mon examen du thé. Levant les yeux de ma tasse, je remarquais immédiatement les jumeaux, à qui je répondis à leurs sourires en souriant à mon tour. je suis polis moi aussi... Enfin ça dépens des situations.

Malheureusement vous êtes affreusement en avance... Et je n'ai pas de place de libre.

Comment ça il n'y a personne d'autre que moi et eux ici ? Et alors, ça n'empêche que je n'ai pas de place de libre, que les chaises soient renversées ou debout, elles sont toutes prise. Cependant... Ils sont polis, et en plus, ils sont deux. Ça change tout, la couleur de mes vêtements aussi puisqu'ils se teignent de rouge. J'incline doucement la tête sur la gauche, réfléchissant un instant, avant de leur donner un autre sourire (ils m'en ont donnés deux, il faut bien que j'en donne tout autant).

Mais puisque c'est vous, je vais faire un effort pour vous en trouver. Allez-y, prenez place à mes côtés, et buvons du thé pour fêter nos non-anniversaire. Du sucre?

Aussitôt dit, aussitôt servis. Prenant ma théière de thé noir, je sers une dizaine de tasse, parce qu'on en a jamais assez, et puisqu'ils sont deux, deux ne suffirons pas.
Soyons logiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tweedledee et Tweedledum
♣ Modo // Correcteurs officiels de Wonderland ♣ Tweedle Twins ♣
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 25
Localisation : Entre le croisement de la maison du Chapelier Fou et celle de la Lièvre de Mars.

Papiers d'identité
Connaissances:

MessageSujet: Re: Et si nous allions chez la Reine ? - Etape I : Une invitation pour The Mad Hatter - [PV The Mad Hatter]   Ven 22 Avr - 12:25

-Bien le bonjour Monsieur Chapelier, pouvons-nous se joindre à vous pour le thé ?
-Malheureusement vous êtes affreusement en avance... Et je n'ai pas de place de libre.

En effet, les jumeaux voyaient bien qu'il n'y avait pas de place.
Les chaises étaient toutes prises, toutes prises par une même personne. Le vide.
Comment ça le vide n'est pas une personne ? Bien sûr que si le vide est quelque chose sinon pourquoi parlerait-on de lui ? On ne parle pas des gens qui n'existent pas, c'est bien connu n'est-ce pas?
Cependant, connaissant depuis longtemps le seigneur des lieux, monsieur le Chapelier, ils attendirent tranquillement que celui-ci leur demande de partir pour qu'ils s'exécutent.
Et oui au pays des Merveilles, tout se fait en politesse, on ne part pas de chez son hôte sans son accord, sinon il risquerait de se fâcher.
Nos deux jumeaux observèrent d'un même regard leur interlocuteur, un regard plein de malice mais discret. Ils l'observaient se concentrer et les regarder de la même manière que lui le faisait avec eux.
Tellement enchanté par leur nouveau jeu silencieux, quand le Chapelier inclina sa tête vers la gauche, nos deux frères l'imitèrent mais du côté droit, histoire d'être en parfaite en coordination.
La voix du Chapelier brisa le silence -qui en fut d'ailleurs quelque peu offusqué- et avec un nouveau sourire, il dit d'un seul souffle :

-Mais puisque c'est vous, je vais faire un effort pour vous en trouver.
Allez-y, prenez place à mes côtés, et buvons du thé pour fêter nos non-anniversaire. Du sucre?

-Avec grand plaisir Hatter.
Deux/Trois ... sucres s'il te plait.


Ils n'étaient pas commun pour les deux frères de répondre différemment.
Bien souvent, cela pouvait finir en bagarre, l'un prônant que l'autre avait tort.
Ils se dévisagèrent un moment mais se rappelant qu'ils s'étaient querellés quelques minutes auparavant, ils se résignèrent pour opter du choix de l'autre.

-Finalement, je prendrai aussi Deux/Trois ... sucres s'il vous plaît.
-Bon, on en prendra Cinq Chacun et l'affaire est réglée!

Satisfaits par leur choix respectif, ils se décidèrent enfin à s'asseoir. Tweedledum se mit à la droite du Chapelier alors que Tweedledee se mit à son autre droite, soit sa gauche. Ils ne voulaient pas qu'un des deux côtés du Chapelier ne se sente abandonné. S'installant confortablement sur leurs chaises, ils prirent chacun une tasse, sentirent l'odeur enivrante de leur thé avant de le boire d'un seul trait et c'est en même temps qu'ils reposèrent leur tasse.
C'est alors que leurs yeux se fixèrent sur leur ami Chapelier qui les contemplait à boire son breuvage.
Ses yeux semblaient briller à voir sa chère boisson disparaître dans le gosier de ses deux invités.
En effet, notre cher Chapelier était le plus renommé du pays des Merveilles en matière de thé, donc il ne pouvait qu'être ravi de voir son thé si apprécié. Il dégusta le sien en plusieurs fois, un quart de gorgée dans une tasse, une demi-gorgée dans une autre et une langue de chat pour digérer!
-Attention, ce n'est bien sur pas celle de Cheshire et encore moins celle de son frère Hide!-
L'heure du thé chez l'ami Chapelier était un moment fascinant, aussi surprenant que fou.
Nul ne savait ce qui pouvait se passer à la moindre tasse terminée.
Parfois l'humeur du Chapelier lui donnait envie de changer de place et donc tout le monde changeait de place. -histoire de ne faire aucun jaloux-
D'autres fois, il chantonnait une chanson pleine de mots en "ouille" pour mettre de l'ambiance et même parfois s'il était vraiment heureux, il pouvait se mettre à danser la Guiguendélire avec entrain et bien sûr inviter ses convives pour qu'il se joigne à lui.

Le Chapelier était un personnage fou, aussi fou que nos jumeaux et c'était pour cette raison qu'ils l'appréciaient énormément.
Tweedledee sirotait une autre de ses tasses de thé quand soudain il se leva d'un bond le visage paniqué. Son frère le regarda incrédule, ajoutant l'un de ses sucres dans sa tasse sans vraiment savoir ce qui se tramait dans l'esprit de son jumeau.

-A boire ce si bon thé avec vous Hatter, nous avions presque oublier le but de notre visite!

-Ah vraiment ? Ce n'était pas pour prendre le thé que nous étions venus voir notre cher ami Hatter ?
-Pourtant c'est à toi de te le rappeler Dum!
-Pourquoi serais ce à moi de le savoir?
-Parce que c'est toi qui avait une question à lui poser!
-Mais toi aussi tu avais une question à lui poser non?
-Oui mais c'est la même question que toi!
-Pose-lui donc alors ta question.
-Hatter, pouvons-nous vous poser une question ?

_________________

Les Twins ont été temporairement transformés en Pikachu par magie!
Cependant à leur vue, veuillez ne pas leur sauter dessus et les câliner jusqu'à les étouffer!
-Message de leur dresseur~ -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kushina-uzumaki.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si nous allions chez la Reine ? - Etape I : Une invitation pour The Mad Hatter - [PV The Mad Hatter]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si nous allions chez la Reine ? - Etape I : Une invitation pour The Mad Hatter - [PV The Mad Hatter]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Minerva McGonagall ▬ Nous n'avons jamais recours à la métamorphose pour infliger des punitions !
» Bienvenue chez nous
» Nouvelles de chez nous
» La langue de chez nous
» A la mode de chez nous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ Return in Wonderland ¤  :: ¤ Les Bois ¤ :: Chemin de la Ligne Bleue :: Maison du Chapelier Fou-
Sauter vers: